Sculptures de Jean-François Leroy

SCULPTURES DE JEAN-FRANCOIS LEROY

Vertumne

Vertumne : hommage à G Arcimboldo

Giuseppe Arcimboldo, peintre célèbre à son époque, évolue dans la cour d’Autriche sous le règne de Rodolphe II. C’est sous les traits de ce dernier que G.Arcimboldo représentera Vertumne (env. 1590), dieu romain de la végétation et de la métamorphose, composé de fruits, fleurs et légumes évoquant les quatre saisons. En pleine Renaissance Italienne, la découverte de la perspective amène l’artiste à concevoir son oeuvre comme un volume en 3 dimensions avant de le ramener aux 2 dimensions de la toile.
Dans l’oeuvre sculptée, l’idée est de redécouvrir les tracés régulateurs de la peinture pour recréer le volume tel que Arcimboldo l’avait certainement conçu dans ses préparations. Les éléments qui constituent le buste s’organisent dans le plan du tableau mais trouvent également leur place en profondeur. Un regard plus attentif permet de discerner 2 tracés régulateurs essentiels: une sphère et un rayonnement à partir de cette sphère. Il s’agit bien là d’une composition en 3 dimensions.

Les différentes lectures de la sculpture:
-Le regard de face est un rendu scrupuleux du tableau d’Arcimboldo.
-Le regard porté sur l’arrière est une création dans l’esprit de la peinture. On pourrait imaginer que la sculpture vient montrer ce que le tableau a toujours caché.
-Une vue d’ensemble permet d’apprécier la stature et le regard de l’homme noble et jovial.
-Une vue rapprochée met en valeur les fruits, les légumes et les fleurs.
-Un dernier regard plus proche encore révèle le modelage de la matière.